· 

Une arrivée ... Au grand galop !

On pourra dire que c'était une arrivée un chouya ... fracassante !

Le lendemain d'avoir posé mes valises à Essaoïra, ma cousine venue en vacances me motive pour aller faire du cheval en bord de mer... Quelle excellente idée ! L'embrun dans les cheveux, le soleil sur ma peau, la crinière des chevaux au vent...

C'était sans compter que ces purs sang arabes sont bruts de décoffrage, d'autant plus lorsqu'ils sont qu'entre mâles. Le cheval de devant s'emballe, le mien le suit au grand galop. En deux temps, trois mouvements, me voilà par terre, dans le sable en train de réfléchir au sens de ma vie.. Lorsque mon cheval, sans cavalier, dépasse tout le monde, j'ai espoir que quelqu'un s'aperçoive de mon absence ...

Une vingtaine de minutes plus tard, après que notre accompagnateur soit parti à la recherche de mon cheval, qui était tranquillement reparti dans l'écurie de son village, nous rentrons sur le bord de mer.

Les séquelles ne se font sentir que le soir même. Je ne peux désormais plus me lever et suis voutée comme une centenaire. Il n'y a plus qu'à chercher un ostéopathe ... dans ma nouvelle vi(ll)e....

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Ta reine (mercredi, 13 février 2019 18:29)

    Hahaha, ça aurait pu être pire !!!
    Remet toi bien ma chérie !!